les îles / première île / pirogue

UNE PIROGUE glisse sur l’eau opaque du canal. Un homme la pousse d’une gaffe. Elle traverse maintenant le grand bassin et se dirige vers la maison qui en occupe à gauche le fond. A l’avant, sur un banc, est posé un groupe sculpté dans un bois dur et noir: un monstre assis, de face, et deux femmes qui tiennent son membre, érigé. Leurs pieds sont cambrés et leurs chevilles fines. Le sculpteur a dû faire poser. Celle de droite est allongée sur les genoux et sur un coude, ses fesses sont écartées.

Sur la proue de la pirogue qui approche de la maison noire est sculpté un monstre assis, de face, et deux femmes qui tiennent son membre. Leurs pieds sont cambrés et leurs chevilles fines. La même figure est symétriquement sculptée de l’autre côté de la proue qui avance au-dessus de l’eau calme, verte et opaque. La pirogue est faite dans ce bois d’un brun très foncé, presque noir, que donnent les plus grands arbres de l’intérieur.

L’homme est assis sans chemise sur l’arrière de la pirogue. La pale de sa pagaie est peinte. Lorsque la barque a passé le poteau planté dans l’eau qui sert de bitte d’amarrage, on aperçoit sur sa poupe un relief de bois noir: un monstre assis au membre érigé que tiennent deux femmes. Pieds cambrés, chevilles fines, fesses écartées.

Publicités